Sélectionner une page

L’accession à la propriété est un projet pour de nombreux ménages français. Cependant, en fonction des revenus générés par la famille et du prix de l’immobilier, il n’est pas toujours possible de s’offrir un logement à soi. C’est pourquoi, des dispositifs peuvent être mis en place, grâce à des aides au niveau local ou national : c’est que l’on appelle l’accession aidée. L’entreprise experte de l’immobilier, Sogerim, nous aide à comprendre le fonctionnement de ce type de dispositif.

 

Définition d’une accession aidée

L’accession sociale à la propriété, ou accession aidée, est un dispositif qui permet à des familles aux revenus modestes de devenir propriétaires d’un logement. Grâce à la collaboration de l’Etat, des collectivités territoriales et des promoteurs, des logements sont vendus à des prix inférieurs à ceux pratiqués sur le marché. Ils peuvent ainsi être proposés à des foyers ayant de faibles revenus. Par conséquent, les ménages les plus modestes peuvent devenir propriétaires d’un bien immobilier et se constituer un patrimoine.

 

Qui peut bénéficier d’une accession aidée ?

L’accession aidée concerne de nombreux français. En effet, elle regroupe les propriétaires et les locataires, les célibataires et les familles. Cependant, elle privilégie généralement les primo-accédant, à savoir, les personnes locataires, désireuses d’acquérir un bien pour la première fois. Dans tous les cas, la condition principale afin de bénéficier d’une accession sociale à la propriété est de ne pas dépasser un certain seuil de revenus annuels. Ce seuil est calculé en fonction du nombre de personnes au sein du foyer, de la localisation du bien, et parfois de l’âge des futurs acquéreurs.

 

Quels types de biens sont concernés par l’accession sociale ?

Cette aide à l’accession peut autant concerner des biens neufs que des biens anciens. Dans le cas de logements anciens, on retrouve principalement des ventes de HLM (habitations à loyers modérés). Ces derniers sont financés en partie par les collectivités, ce qui permet de les proposer à des prix très intéressants. Dans le cas des logements neufs, l’accession sociale est d’autant plus attractive. Elle est possible car les collectivités vendent une partie de leur terrain aux promoteurs à des prix inférieurs à ceux marché. En échange, le promoteur, tel que Sogerim, assure de proposer ces biens à des prix plus raisonnables, uniquement destinés à des foyers modestes. Ces logements sont généralement localisés dans des zones spécifiques, vouées à être dynamisées.

 

Quels sont les principaux avantages de l’accession aidée ?

Ce type de dispositif permet essentiellement d’offrir un accès à la propriété à des foyers ayant peu de revenus. De plus, dans un contexte de saturation des logements en agglomérations, cela permet également de libérer des logements locatifs. Par ailleurs, les organismes sociaux interviennent dans le processus d’accession aidée afin d’apporter un soutien et un accompagnement aux familles bénéficiant de ce dispositif.